Éducation thérapeutique du patient (ETP)

Selon la définition de l’OMS (1998), l’éducation thérapeutique du patient est un processus continu, intégré dans les soins et centré sur le patient. Elle comprend des activités organisées de sensibilisation, d’information, d’apprentissage et d’accompagnement psychosocial concernant la maladie, le traitement prescrit, les soins, l’hospitalisation et les autres institutions de soins concernées, ainsi que les comportements de santé et de maladies du patient.


Elle vise à aider le patient et ses proches à comprendre la maladie et les traitements, coopérer avec les soignants, vivre le plus sainement possible et maintenir ou améliorer la qualité de vie.


L’éducation rend le patient capable d’acquérir et de maintenir les ressources nécessaires pour gérer de façon optimale sa vie avec la maladie. Ces activités d’éducation sont destinées à aider le patient et sa famille et/ou son entourage à comprendre la maladie et les traitements, collaborer aux soins, prendre en charge son état de santé et conserver et/ou améliorer sa qualité de vie.


Le rôle de l’AIRSS, en tant qu’association de patients, se limite à l’écoute des besoins de tout patient, atteint par un syndrome SAPHO (ou toute autre forme de spondyloarthite) puis à l’orientation éventuelle de la personne concernée et motivée vers une unité d’éducation thérapeutique.

 

Structuration d’un programme d’éducation thérapeutique du patient dans le champ des maladies chroniques 


Tout programme d’ETP se soit d’être réalisé par un professionnel de la santé ou une équipe de professionnels de la santé :


- soit par le professionnel de santé lui-même s’il est formé à l’ETP, lorsque
l’apprentissage des compétences par le patient ne nécessite pas l’intervention
d’emblée d’autres professionnels de santé ;
- soit par une équipe formée à l’ETP, comprenant ce professionnel lorsque
l’apprentissage des compétences par le patient nécessite l’intervention
d’emblée d’autres professionnels de santé ;

- soit par une équipe multiprofessionnelle formée à l’ETP, à laquelle le patient
sera adressé par le professionnel qui lui a proposé une ETP pour qu’elle soit
mise en œuvre en lien avec ce dernier.

L’intervention de patients dans les séances collectives d’éducation thérapeutique peut être complémentaire de l’intervention des professionnels de santé.


Un patient ne peut prodiguer des séances d’ETP seul ou encore s’attribuer cette qualification sans être formé et diplômé.


Éléments du Guide méthodologique (date de validation : juin 2007, cliquer sur les titres pour accéder au contenu)


Structuration d’un programme d’ETP dans le champ des maladies chroniques


ETP : définition, finalités et organisation


ETP : comment la proposer et la réaliser


Comment élaborer un programme spécifique d’une maladie chronique


Principales rubriques du dossier d’éducation thérapeutique


Liste d’objectifs et de questions d’évaluation d’un programme d’éducation thérapeutique du patient


Source HAS - Haute Autorité de Santé

Informations en vigueur : année 2017

Témoignages

Damien Corinne Patrick Marjolaine


Vous souhaitez partager votre expérience ?

contactez-nous